17 octobre 2005
Des nouveautés, en veux-tu, en voilà !
"Broutilles" : Une quatrième fantaisie textuelle, "Marine". Deux quatrains aux alexandrins problématiques. Si leurs premiers hémistiches sont stables, les seconds pratiquent l'échangisme sans retenue, seule étant respectée l'alternance des rimes.
 
"La dame de Saint-Sulpice" : Le dix-septième épisode, toujours sans illustration...
 
"Jeux" : "Les mots qui s'imposent" offre maintenant le choix entre quatre listes de mots. De quoi donner libre cours à votre imagination ! Par ailleurs, un bouton "contribution des visiteurs" envoie sur une page qui recense les textes reçus par "La Puce Sauvage".
 
Appel à témoignage : "La Puce Sauvage" n'est pas testée sur Mac. Si vous utilisez ce type d'ordinateur, rencontrez-vous des problèmes particuliers dans le visionnage des pages du site ? Vos remarques seront les bienvenues !
"Et le boss ? ", me direz-vous...
 Dans son bureau, la puce sauvage se désespère
Peut-être que c'est le papier qui ne convient pas, une histoire de grain... Ou alors la peinture, trop sèche dans les tubes... Et puis les pinceaux ont le poil trop mou ou trop raide... La mine des crayons, elle se casse et j'ai perdu mon taille-crayon...
Dites-moi, mon p'tit Momo, vous l'avez encore l'adresse de cet illustrateur ?
Ben ! Tu penses bien qu'il l'a l'adresse en question, le Momo, vu que l'illustrateur c'est un p'tit copain à lui ...
Le carnet de Momo
"La Puce Sauvage" est bien trop amoureuse des mots pour ne pas vous signaler l'excellent blog d'Alain Horvilleur, "Le garde-mots".
"J'ai un garde-mots comme d'autres ont un garde-manger. Pour les mots et le fromage, c'est bien mieux qu'un réfrigérateur."
(Vous retrouverez désormais "Le garde-mots" dans la rubrique "Liens", seconde page, dite des "Liens échangés").
Nephtys (ou Nef Tys, c'est selon ! ), dont il était question la dernière fois à propos de son blog "Verbicides", est également co-administratrice d'un jeune forum hébergé par Aceboard.net :
"Mots not logged... divagations sous-marines".
"Jeune fille sérieuse cherche internautes bavards et inspirés, pour écrits communs, et plus si affinités."
Qu'on ne s'y trompe pas, il s'agit d'un forum littéraire, même si, "pour l'instant, il part un peu dans tous les sens"...
Côté "Jeux de la Puce Sauvage", la quinzaine a été fiévreuse !
"Les mots qui s'imposent" : Merci à Antoine, Thierry, Sophie, Étienne, Virginie, Élisabeth, Camille et Georges pour leurs contributions. Elles figurent dans la page spécialement créée pour les recevoir (voir plus haut).
 Ils ont participé aux jeux de "La Puce Sauvage" !
"Trous troublants" : une contribution de Virginie

À peine a-t-il quitté son antre de la forêt que des tatous géants l'assaillent. Craignant pour son pot de miel, il se réfugie dans un baobab creux proche de la cabane perchée . Les tatous géants qui arrivent jusqu'à lui lui font redouter la fin des haricots. N'y tenant plus, il abandonne ses talons aiguilles et disparaît dans la forêt des rêves.
"Trous troublants" : une contribution de Khazad

À peine a-t-il quitté son travail que des doutes l'assaillent. Craignant pour son boulot, il se réfugie dans un bureau proche de l'ascenseur. Les récriminations qui arrivent jusqu'à lui lui font redouter la colère des patrons. N'y tenant plus, il abandonne ses dossiers et disparaît dans le parking.
"Trous troublants" : une contribution de Jean-Pierre

À peine a-t-il quitté son manteau que des photographes l'assaillent. Craignant pour sa réputation, il se réfugie dans un kiosque proche du palais. Les reporters qui arrivent jusqu'à lui lui font redouter le débizutage (?) des ministres. N'y tenant plus, il abandonne ses dossiers et disparaît dans l'anonymat.
"Trous troublants" : une contribution d'Anne-Solène

À peine a-t-il quitté son sauveur que des doutes l'assaillent. Craignant pour sa vie, il se réfugie dans une cabane proche du lac. Les bruits qui arrivent jusqu'à lui lui font redouter l'arrivée des chiens. N'y tenant plus, il abandonne ses affaires et disparaît dans la forêt.
"Trous troublants" : une contribution de Bernard

À peine a-t-il quitté sa case que des lions l'assaillent. Craignant pour sa vie, il se réfugie dans un baobab proche de la mare aux crocodiles. Les cris qui arrivent jusqu'à lui lui font redouter le pire des malheurs. N'y tenant plus, il abandonne ses positions et disparaît dans la forêt.