17 avril 2006
Il y a de la restructuration dans l'air !
Les deux pages de la rubrique "Liens" gagnent leur autonomie l'une vis-à-vis de l'autre, ce qui donne naissance à deux rubriques accessibles depuis la page d'accueil : "Liens choisis" et "Liens échangés".
"Liens choisis" remplace la première page de "Liens" et inclut des sites qui avaient été présentés dans le "Journal". Elle s'enrichit par ailleurs de deux nouveaux sites que présente Momo dans son "Carnet" (voir ci-dessous).
"Liens échangés" n'est autre que la seconde page de l'ex-rubrique "Liens".

Cette restructuration s'accompagne de la disparition des frames et d'une meilleure adaptation aux différentes résolutions d'écran pour ces deux nouvelles rubriques, mais aussi pour la rubrique "Annuaires".
La circulation entre "Liens choisis", "Liens échangés" et "Annuaires" s'effectue aisément à l'aide du menu de chacune de ces rubriques.
Interrogation fondamentalement existentielle (voir le journal du 03/04/2006) ? Momo fournit au boss du grain à moudre :
 Dans son bureau, la puce sauvage attend les beaux jours
"Avoir toujours été celle que je suis et être si différente de celle que j'étais."
En voilà un bon slogan pour "La Puce Sauvage" ! Et c'est de vous, mon p'tit Momo ? Non ? Ah bon !...
[...]
Et dites-moi, mon p'tit Momo, c'est qui, ce Samuel Beckett ?...
Oui, au fait...
Mais non, Momo, je plaisante !
Le carnet de Momo
"Chema Madoz fotógrafo"
Chema Madoz, photographe né à Madrid en 1958, perturbe, dans ses clichés en noir et blanc, la vision que nous pouvons avoir de la réalité objective des choses. Faux-semblants, trompe l'Sil, surréalité : on songe à Magritte, Dali, Buñuel, mais peut-être est-ce un tort de toujours vouloir cataloguer.
Au-delà de la poésie et de l'humour point une certaine intensité dramatique.
 "Alors que plus d'un tiers de la population mondiale vit dans un pays où il n'existe aucune liberté de la presse, Reporters sans frontières Suvre au quotidien pour que l'information reprenne ses droits."
"Réactualisé plusieurs fois par jour, le site fonctionne comme une agence d'information sur la liberté de la presse. Il propose aux internautes de se mobiliser en faveur de la libération des journalistes emprisonnés en signant des pétitions. Pour contourner la censure, il présente à l'occasion des articles interdits dans leur pays d'origine, héberge des journaux qui ne peuvent être édités dans leur pays et donne la parole à des journalistes contraints au silence."